• Informations AMC

    La vestibulectomie doit être faite après qu'un diagnostic « chirurgical » a été posé. Les deux principales raisons qui justifient une vestibulectomie sont :

    1. La fissure de l'introïtus, si le contrôle du vaginisme (souvent fréquent) a été neutralisé par une bonne réadaptation du plancher pelvien en physiothérapie et si aucun élément sexologique n'a été décelé.
    2. La vestibulite lorsqu'on n'a pas pu mettre en évidence des éléments anatomiques pathologiques (lichen scléreux, vaginite, lichen plan érosif…) et que les autres approches (physiothérapie, sexothérapie, diète…) ont été infructueuses.
    Certaines personnes dont l'état n'est pas amélioré sont amenées à envisager la vestibulectomie décrite par Woodruff4. Celle-ci donne des résultats de l'ordre de 85 % de réponse positive5.

    On enlève un croissant de tissu vestibulaire, juste en bas de l'hymen, d'environ un centimètre de large de neuf à trois heures jusqu'à la partie postérieure des petites lèvres, en prenant soin de réséquer l'hymen en son segment postérieur. On abaisse ensuite et l'on « sous mine » la muqueuse vaginale postérieure au périnée.

    L'incision est refermée par des points au Dexon 2-0 à 3-0. Les relations vaginales ne sont reprises que deux ou trois mois après l'intervention, optimalement après réévaluation physiothérapeutique au préalable.

    Il faut faire attention à l'optimisme exagéré et aux garanties de résolution, car cette opération n'est pas efficace chez toutes les femmes, bien qu'elle améliore l'état de la majorité d'entre elles et en soulage complètement plusieurs. Opérer trop vite, en particulier avant que le vaginisme soit réglé, comporte des dangers évidents.

    Nous ne recommandons jamais la chirurgie comme intervention de première instance. Par conséquent, nous préférons que la référence soit faite pour évaluation des approches et non pas d'emblée pourvestibulectomie, car les femmes qui sont venues specifiquement pour se faire opérer sont déçues.

    Dans les cas bien choisis et bien évalués, à la suite de la disparition chirurgicale de tissu douloureux, les fissures chroniques sont éliminées et on obtient une résolution efficace et permanente de cette dyspareunie incapacitante.


    AMC




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :