• Dure passe.

    Dure passe.
    Après un gros travail avec le psychosomaticien, un RDV chez le chirurgien d'Aix afin de m'assurer que j'ai bien progressé et qu'il ne voit pas d'inconvénient à ce que nous tentions des rapports... Nous tentons....

    Le seul sentiment qu'il me vient à l'esprit lorsque je repense à ce mois de décembre 2007 c'est le désespoir.

    On ne peut pas dire que notre rapport se soit mal passé mais on ne pas dire qu'il se soit bien passé... J'ai mal à nouveau en permanence, j'ai le cerveau qui travaille tout seul et en permanence, je ne dors plus, je suis complètement perdue, mes nerfs sont vraiment à fleur de peau !

    Résultat : une violente dispute entre nous. La rupture plane sur nous comme un vautour patient.

     Moi qui pensait que nous avions bien négocié avec la maladie ces derniers temps et que nous allions vaincre la vestibulite vulvaire !

    Tout s'effondre : y compris moi et je me dis que je ne pourrais jamais trouver la force de continuer tous ces traitements toute seule sans son soutien à lui !

    Je voudrais tant être la femme de ses rêves!




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :